Le syndrome

du

"jumeau perdu"

Quand sa moitié

disparaît

. . .

Les aléas de la vie intra-utérine font que certaines personnes subissent la disparition douloureuse d’un ou plusieurs embryons qui étaient implantés à leur côté.


Il s’agit du « syndrome du jumeau perdu » ou encore du « syndrome du jumeau fantôme ».
Cette perte est dramatique et constitue pour le jumeau restant une perte énorme et un handicap à vie.

 

Je pense que la personne la plus expérimentée pour expliquer ce syndrome est M. Austermann lui même.

Environ une grossesse sur huit commence avec deux ou plusieurs embryons.

Un accouchement sur sept seulement donne naissance à des jumeaux.

Beaucoup d'embryons meurent durant la grossesse.

Même si un embryon disparaît tôt dans la grossesse, le survivant sent souvent une nostalgie, une culpabilité, une solitude et, surtout, le ressenti de quelque chose qui manque constamment. 

Interview avec le thérapeute allemand Alfred Ramoda Austermann

Le syndrome

du
jumeau perdu

Alfred R. et Bettina Austerman

     
Sûrement le meilleur ouvrage sur ce sujet peu connu.

Cabinet C. Charnay

1 rue walker 62000 Arras

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc